Le #PRmixer et AgendaPR présentent la cinquième capsule #PRpeople

Le #PRmixer et AgendaPR sont heureux de dévoiler la cinquième capsule vidéo #PRpeople qui met en vedette Patrice Lavoie, Directeur corporatif des communications et des relations publiques, Porte-parole de Loto-Québec et Porte-parole bénévole de Movember Canada.

 

Pour débuter, racontez-nous votre parcours en quelques moments marquants?

J’ai un baccalauréat en communication (journalisme), un diplôme de deuxième cycle en relations publiques et… un DEP de pompier professionnel! Eh oui! J’ai plusieurs intérêts dans la vie. Au départ, j’étais intéressé par le journalisme télé. Après quelques mois d’expérience à TVA Rivière-du-Loup et à TQS Montréal, j’ai changé mon fusil d’épaule. Au final, même si j’ai quitté le domaine pendant deux ans pour travailler en sécurité incendie, c’est en communication d’entreprise que j’ai poursuivi la majeure partie de ma carrière, notamment au Centre canadien d’architecture, à la Commission scolaire de Montréal, à Hydro-Québec et à Loto-Québec. Je ne peux passer sous silence mes expériences de bénévolat, comme chef de mission en Afrique pour Relations publiques sans frontières et de porte-parole de Movember pour le Québec, qui ont aussi contribué à faire de moi le communicateur que je suis.

 

Pourquoi avoir choisi de travailler en communications?

C’est un métier passionnant. On ne sait jamais de quoi sera composée notre journée. J’aime notamment l’adrénaline que procure la gestion de situation sensible ou de crise, ou le fait de donner des dizaines d’entrevues en direct sur un enjeu précis. C’est également un travail d’équipe ; au quotidien, je suis choyé de côtoyer des collègues passionnés et talentueux. Je suis aussi de ceux qui croient que les employés d’une organisation sont forcément plus heureux s’ils sont bien informés au sujet des activités et des décisions de leur employeur, s’ils comprennent où il s’en va. La communication interne est donc l’une de mes priorités.

 

Quel a été votre meilleur coup en communications? Et pourquoi ? 

Je suis fier d’avoir su développer une expertise certaine dans le métier de porte-parole auprès des médias. C’est ma spécialité. Au cours des dernières années, j’ai dû accorder plus de 2500 entrevues sur différents enjeux, souvent complexes et délicats, dans différents types de médias et à différents types de journalistes. J’aime expliquer les positions de mon entreprise dans les médias, et j’accorde des entrevues toujours avec plaisir et volonté de bien faire comprendre, et ce, même après toutes ces années. Quand c’est en direct, c’est encore mieux! Au fil des années, je crois avoir développé de bons liens et une bonne collaboration avec plusieurs journalistes, qui me respectent, et vice-versa, même si on ne voit pas toujours les choses de la même façon.

 

Quelle a été votre erreur de parcours? Qu’est-ce que vous avez appris de cette erreur ?

Il faut faire attention à l’égo de la jeunesse. Il y a quelques années, en tant que nouveau porte-parole d’Hydro-Québec, j’ai géré seul les demandes médias concernant une panne d’électricité majeure, durant tout un weekend, sans demander d’aide, un peu pour me prouver que j’étais capable de relever le défi. J’ai accordé près de 70 entrevues en moins de 36 heures. C’était beaucoup trop intense. Au final, j’ai fait un bon boulot, mais avec le recul, je réalise que j’ai mal évalué l’ampleur de la situation et que le tout aurait pu moins bien se passer.

 

De quelle façon les communications/relations publiques ont évolué le mieux avec les années selon vous ?

Je crois que les communications d’entreprise sont de plus en plus vues comme un élément de gestion à part entière. Ce n’est pas gagné, mais je le constate de plus en plus, notamment au sein des deux dernières organisations pour lesquelles j’ai travaillé ces années. Par ailleurs, les outils à notre disposition pour joindre nos différents publics pullulent et c’est très stimulant. Qui plus est, notre profession s’organise depuis déjà bon nombre d’années; le métier de communicateur a ses règles et exigences, nécessite des connaissances et de l’expérience, etc. Les gens n’ont plus la perception que c’est un métier qui peut être fait en dilettante et c’est tant mieux.

 

Quelles principales qualités un bon professionnel des communications avoir selon vous ?

  • Être extrêmement rigoureux et bien préparé, en toute circonstance
  • Être authentique et intègre
  • Avoir de l’instinct
  • Faire preuve d’une grande humilité

 

Que pensez-vous des médias sociaux et leurs impacts en communications ?

Les médias sociaux changent la façon de travailler de tout le monde en communication : les communicateurs d’entreprise, les journalistes, etc. On est rendu là. Il faut s’informer, rester à l’affût des tendances, déployer des stratégies sur les médias sociaux, les utiliser nous-mêmes, etc. On ne peut en faire abstraction. Le train est déjà en marche, ceux qui n’embarquent pas restent en gare. Je suis de ceux qui sont montés à bord.

 

Quelle personne de l’industrie admirez-vous et pourquoi ?

J’admire les gens qui ont démontré constance, talent et humilité au cours de leur carrière, et qui ont su maintenir le cap durant de nombreuses années au sein de leur entreprise, malgré les enjeux et les embûches. Je pense à mon prédécesseur et ami, Jean-Pierre Roy, à Loto-Québec depuis 36 ans et porte-parole de l’entreprise depuis presque aussi longtemps. Je pense aussi à mon ami Marc Pichette, qui gère, entre autres, les enjeux d’Ici Radio-Canada depuis une bonne dizaine d’années. Ce sont des hommes que j’admire beaucoup.

En terminant, quels conseils donneriez-vous à la relève pour éviter de se mettre les pieds dans les plats en début de carrière ?

  • Faites preuve d’humilité. Vous allez commencer votre carrière en faisant parfois du travail que vous jugerez administratif et non stratégique. On est tous passé par là. Ce sont durant ces années que vous construirez et solidifierez la base de vos compétences. Ces années sont importantes.
  • Travaillez fort et avec rigueur. Et discutez régulièrement avec un mentor en qui vous avez confiance et qui croit en vous.
  • Soyez authentique, sincère et intègre. Ne cherchez pas à imiter qui que ce soit. Tout manque d’authenticité se sentira automatiquement en entrevue ou dans toute communication interpersonnelle. Votre réputation se construit au fil des ans et peut facilement être ternie. Soyez irréprochable sur ces aspects.
  • Fiez-vous à votre instinct. La communication n’est pas une science exacte et la bonne réponse se situe parfois en dehors des règles généralement établies dans le domaine. N’ayez pas peur de sortir des sentiers battus, c’est ainsi que vous vous démarquerez et serez unique.

 

Soucieux de créer et d’entretenir de belles relations entre les professionnels de l’industrie, le #PRmixer et d’AgendaPR sont heureux de présenter les capsules mensuelles #PRpeople pour permettre de beaux échanges, apprentissages et partages au sein de la communauté.

Vous pouvez nous faire parvenir vos suggestions de #PRpeople au [email protected]

Commentaires

Commentaires